Lire en français et en numérique au Togo

Quatre lycéennes françaises s’impliquent pour le lycée de Dapaong

Jade, Victoria, Julie et Maris nous expliquent comment est né ce projet et leur envie de s'impliquer pour promouvoir la lecture en français.

"Appelées respectivement Jade Traverse et Victoria Baros, nous sommes lycéennes en terminale au lycée Sainte Ursule Louise de Bettignies situé dans le 17e arrondissement de Paris. Nous avons découvert l’association Adesdida en 2019 lors de notre année de Première. Jean-Marie Houdayer, le Président, était intervenu dans notre école pour présenter l’association et nous nous sommes tout de suite intéressées au projet «Liseuses pour Dapaong». En effet, nous avons été particulièrement sensibles au sort des jeunes au Togo étant donné notre intérêt pour l’accès à l’éducation pour tous. Nous avons donc tout de suite voulu prendre part à ce projet qui nous semblait pertinent et efficace pour un meilleur accès à la littérature grâce à la bibliothèque numérique proposée dans la liseuse. Nous avons tout de suite pensé à recruter certaines de nos amies pour nous aider à mener à bien ce projet, Julia Picard et Marie Arcens, également élèves en première qui nous ont donc rejoint.

Ce projet consistait à sélectionner des ouvrages de littérature française et africaine adaptés au programme des lycéens togolais, à les télécharger dans des liseuses ADIFLOR et les envoyer au Complexe Scolaire Privé Laïc YANFOUOM située dans la ville de Dapaong au nord du Togo.

Il s’est étendu sur deux années. Après notre rencontre en 2019, nous avons entamé la recherche d’ouvrages de littérature afin d’en constituer une bibliothèque. Puis en 2020, avec la situation de crise sanitaire, le projet a été ralenti, mais nous avons finalement réalisé la partie plus technique du projet dès notre rentrée scolaire.  Nous avons donc inséré cette bibliothèque dans les liseuses, qui ont été envoyées le 11 janvier 2021.  Nous attendons avec impatience de savoir si elles sont bien arrivées à destination et surtout de pouvoir échanger sur nos lectures avec les lycéens de Dapaong."