← Revenir au site principalConsulter les autres lettres d'information →

COMITÉ D'HONNEUR

ADIFLOR a souhaité, en 2020, créer un comité d'honneur composé de personnes ayant rendu des services particuliers à l’association ainsi que de personnalités de renommée internationale, partageant nos valeurs et engagées dans le domaine de la langue française, de la Francophonie, du livre, de la lecture, de l’éducation et de la culture. Le comité d’honneur apportera ainsi son soutien aux actions menées par ADIFLOR, et pourra aider à mieux faire connaître ses projets auprès de futurs partenaires.

Pierre Baillet, né à Annaba, en Algérie, est un universitaire français qui a exercé de 1975 à1995, plusieurs fonctions administratives, d’abord au Secrétariat Général du Gouvernement, dans le cadre d’une mission de conciliation, puis à l’Assemblée Nationale où il a notamment suivi les activités de groupes d’amitié parlementaire avec de nombreux pays, l’Algérie, laTunisie, le Koweït ainsi que le Liban, l’Irak et Djibouti. En 1993, il poursuit son parcours à la mairie de Boulogne-Billancourt dans les Hauts-de-Seine, en qualité de Directeur de Cabinet. En octobre 1995, il intègre, comme Chef de Cabinet, l’Association Internationale des Maires Francophones qui a pour but d’établir entre les autorités locales et responsables des collectivités locales qui la composent, grâce à l’usage commun de la langue française, une coopération étroite dans tous les domaines de l’activité publique locale. En octobre 2009, le Bureau, présidé, à ce moment-là, par le Maire de Paris Bertrand Delanoë le nomme Secrétaire Permanent. Pierre Baillet est Chevalier de l’Ordre national du Mérite.

______________

Yves Bigot a réalisé depuis 1973, toute sa carrière dans le monde des médias et de la musique en tant que journaliste, réalisateur, programmateur, producteur pour la télévision, la radio et la presse écrite. Après avoir occupé des postes de direction générale dans des maisons de disque, FNAC Music production (1992- 1994) puis Phonogram, il occupe des fonctions de directeur des programmes à France 2 (1998-2005), puis de directeur général adjoint en charge de l’antenne et des programmes à France 4 (2005-2006). Il est nommé directeur des antennes et des programmes de la RTBF et Arte Belgique (2006-2008) puis il devient directeur général adjoint en charge des programmes à Endemol (2008- 2010). Yves Bigot est directeur des programmes et de l’antenne de RTL. Depuis décembre 2012, il est directeur général de TV5MONDE. Le 22 avril 2020, il devient Président de la Fondation des Alliances françaises. Yves Bigot collabore par ailleurs avec de nombreux titres de presse écrite, il est l’auteur de plusieurs ouvrages sur la musique, le cinéma et le sport. Yves Bigot est fait Chevalier des Arts et Lettres en 2006 et reçoit en 2017 les insignes de Chevalier de la Légion d’honneur.

______________

Souleymane Bachir Diagne, est ancien élève de l’Ecole normale supérieure de la rue d’Ulm, agrégé et docteur d’Etat en philosophie, Après avoir enseigné à l’université Cheikh Anta Diop de Dakar et celle Northwestern à Chicago, il est depuis 2008 professeur dans les départements de Français et de philosophie à Columbia University, New York, où il dirige également l’Institut d’Etudes Africaines. Ses recherches et enseignements s’inscrivent en histoire de la philosophie et de la logique algébrique, en histoire de la philosophie islamique ainsi qu’en littérature francophone et en philosophie africaine. Ses ouvrages les plus récents sont : L’encre des savants. Réflexions sur la philosophie en Afrique, Paris, Présence africaine et Codesria, 2013; Comment Philosopher en islam, Paris, Philippe Rey et Jimsaan, 2013 ; Philosopher en islam et en christianisme (avec Philippe Capelle-Dumont), Paris : Cerf, 2016 ; En quête d’Afrique(s). Universalisme et pensée décoloniale (avec Jean-Loup Amselle), Paris, Albin Michel, 2018 ; La controverse. Dialogue sur l’islam (avec Remi Brague), Paris, Stock, 2019. Souleymane Bachir Diagne est membre de l’Académie Royale de Belgique et de l’American Academy of Arts and Sciences.

______________

René Crevel, est né le 18 mars 1958, en Normandie. Entré très rapidement dans la vie active, il exerce plusieurs métiers et se forme sur le terrain, en particulier, au sein de la Société Européenne de Propulsion où il restera sept ans. Il rejoint ensuite le milieu pétrolier pour lequel il réalise des contrôles pour le compte de la Direction Régionale de l’Industrie et de la Recherche, tout d’abord en France et en Europe puis à l’international en tant que Directeur au Sénégal. C’est au cours de ces cinq années très enrichissantes en termes de rencontres qu’il décide de se lancer dans l’humanitaire auprès de l’ASAAL, association d’aide aux lépreux, en fournissant du matériel médical et des vêtements. De fil en aiguille, il se tourne vers la collecte de livres en faveur des écoles et c’est ainsi qu’il rejoint ADIFLOR en 2005, en tant qu’administrateur. Son travail l’a alors amené au Gabon où, avec le soutien des armées française et gabonaise, pour ADIFLOR il distribue plus de 25 000 livres dans les villages les plus retirés du Gabon. Malgré un accident grave en 2010, il est toujours très actif au sein de l’association qui bénéficie de ses contacts dans les différents pays d’Afrique subsaharienne pour mettre en œuvre des projets qui contribuent au développement de la langue française et à l’éducation dans le monde.

______________

Louis Duvernois, a réalisé sa carrière professionnelle dans le monde des médias, en France où il a débuté au journal Le Figaro et, à l’étranger, au quotidien Le Soleil de Québec et à l’Agence France-Presse (AFP). Il a exercé, depuis 1985, plusieurs mandats électifs au Conseil Supérieur des Français de l’Etranger (CSFE) et au Sénat où il a représenté les Français établis hors de France. Président exécutif d’ADIFLOR de 2002 à 2015, puis président d’honneur, il a été parallèlement administrateur du Groupe public France Médias Monde. Il a participé à la création du Label FrancÉducation dans des écoles à l’étranger et ayant choisi le français comme langue d’enseignement aux côtés de la langue nationale du pays d’accueil. Vice-président de la Commission de la Culture, de l’Éducation et de la Communication au Sénat, il s’est employé au renforcement de coopérations bilatérales éducatives et culturelles en étant, notamment, l’inspirateur et le rapporteur de la loi de 2010 créant l’Institut français, CampusFrance et FrancExpertise Internationale et, en étant, le conseiller spécial du président de la BRED, président en outre du Forum Francophone des Affaires (FFA), organisme partenaire de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF).

______________

Jacques Godfrain, économiste et homme politique français, a été Ministre de la Coopération (1995-1997). Il fut nommé au Secrétariat général de la Présidence de la République en 1973. Ancien Conseiller général (1979-1992) de l’Aveyron puis Conseiller municipal de Saint-Affrique (1977-1995) et Conseiller régional de Midi-Pyrénées (1992-2204), Jacques Godfrain fut également maire de Millau (1995-2008), député de l’Aveyron (1978-2007) où il a été Secrétaire de la commission des affaires étrangères (2002-2007) et questeur de l’Assemblée nationale (1990-1995), ancien membre de la section française de l'Assemblée parlementaire de la francophonie. Il a été Vice-Président d’ADIFLOR, membre du Haut Conseil de la Coopération Internationale (HCCI) et membre du Conseil de surveillance de l’Agence Française de Développement (AFD). Il préside actuellement l’Association Francophone d’Amitié et de Liaison (AFAL) et France Volontaires. Il est Président de l’association des Anciens Maires de France. Jacques Godfrain, après avoir été, Président de la Fondation Charles de Gaulle, en est président d’honneur depuis janvier 2019. Il est Officier de la Légion d’honneur, Commandeur de l’Ordre national du Mérite, Officier de l’Ordre du Mérite agricole, Chevalier dans l’Ordre national du Burkina Faso et Commandeur de l’Ordre du Ouissam alaouite. 

______________

Nicole Lambert, auteure et dessinatrice française, a passé son enfance à dessiner et à écrire des histoires. Elle est née à Paris dans une famille d’artistes. Après des études à l’École des Arts Décoratifs et aux Beaux-Arts de Paris, elle devient styliste et designer pour les enfants, dessinant des jouets, des meubles et des vêtements. Elle crée également des affiches et des illustrations pour diverses revues, dont Elle et Parents, ainsi que des images de marque de sociétés. Nicole Lambert est cependant plus connue pour ses bandes dessinées Les Triplés, qui paraissent dans le magazine Madame Figaro depuis 35 ans. Consciente des responsabilités des créateurs voués aux enfants, elle exerce son métier avec une éthique élevée. Elle crée sa maison d’édition éponyme en 1998. Du côté de l’audiovisuel, plusieurs séries télévisées en animation ont été tirées de ses personnages (Canal +, France Télévision). Actuellement, elle travaille sur la nouvelle saison de la série télévisée Les Triplés produite par France Télévision et un petit opéra pour enfants Nouna la Nouille. Un projet de long métrage pour le cinéma, en prises de vues réelles, avec Les Triplés est également en cours d’adaptation. La série qui depuis 2014 est dans le top 3 des programmes jeunesse de France 5 et France 4, est aujourd’hui diffusée sur Netflix. 

______________

Docteur en Philosophie et Lettres, Michèle Lenoble-Pinson est professeur aux Facultés universitaires Saint-Louis et à l’Union européenne. Elle est membre du Conseil international de la langue française (CILF) depuis 2018 et Présidente des Championnats d’orthographe de Belgique depuis 1992. Auteur d’une thèse publiée sur Le langage de la chasse, elle a mis à jour Le français correct de Grevisse, un guide pratique des difficultés lexicales et grammaticales, a établi le Guide de féminisation des noms de métier, fonction, grade ou titre, a dirigé, pendant 21 ans, un atelier de vocabulaire, à la Maison de la francité, à Bruxelles et a participé, à Paris, à la création de termes nouveaux à la Commission générale de terminologie et de néologie. Depuis de nombreuses années, Michèle Lenoble partage avec des jeunes sa passion et son enthousiasme pour la langue et la culture françaises. Elle s’efforce de les aider à communiquer exactement leur pensée en restant à l’écoute de l’autre, qui qu’il soit et quel que soit son registre de langue. Pour elle, l’enseignant est un passeur : un pont d’une langue à l’autre et d’une culture à l’autre. Parmi ces publications majeures : Dire et écrire le droit en français correct. Au plaisir des gens de robe. Préface de Guy Canivet. Bruylant, Bruxelles, 2e éd., 2019, Écrire sans faute. [33] dictées lues, commentées et corrigées. De Boeck Supérieur, Louvain-la-Neuve, 3e éd., 2017

______________

Marc Moingeon, après des études de Droit et d’Economie, a été diplômé de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris en 1963. Il débute sa carrière à Bruxelles au cabinet du Secrétaire Général du Comité Economique et Social de la Communauté Européenne. En 1967, il rentre au Département des livres scolaires de la société Hachette où il occupe différents postes avant d’en devenir le directeur en 1980. En 1996, il est nommé Délégué Général à la Francophonie de Hachette et il a la responsabilité de l’édition de collections de français langue étrangère et des livres scolaires spécifiques édités principalement à travers des filiales créées en association avec des partenaires locaux ainsi, en Côte d’Ivoire, au Québec, en Haïti . Il co-édite avec l’Agence Universitaire Francophone le « Dictionnaire Universel » qui inclut parmi ses définitions des centaines de mots de la Francophonie. Après son départ à la retraite en 2001, il consacre une partie de son temps à ADIFLOR dont il devient vice-président et où il sera actif jusqu’en 2015. Il est par ailleurs éditeur bénévole dans l’île de Bréhat ( Côtes d’Armor) et publie plusieurs livres consacrés à l’Histoire et au patrimoine de l’île. Œuvres : Les pêcheurs bréhatins à Terre-Neuve, Gisserot 2008 , Aventuriers oubliés, Nuvis 2018.

______________

François Perret est né le 7 février 1948 à Toulouse. Il est agrégé de lettres classiques en 1971. Il démarre sa carrière dans l’Éducation nationale, il est successivement professeur de lettres classiques, personnel de direction, inspecteur d’académie adjoint dans les Yvelines puis il devient directeur des services départementaux de l’Éducation nationale à Paris. Il entre en politique en tant que conseiller au cabinet de François Bayrou entre 1995 et 1997. En 1998, il devient inspecteur général de l’Éducation nationale. Directeur du cabinet de Xavier Darcos, ministre délégué à l’enseignement scolaire, puis ministre délégué à la coopération, au développement et à la francophonie (2002-2005). Il est nommé doyen de l’IGEN en juillet 2005. Directeur du Centre international d’études pédagogiques de novembre 2010 à septembre 2014. Il est aujourd’hui Président de la Mission laïque française. Officier de la Légion d’honneur. Officier dans l’Ordre national du Mérite. Commandeur des Palmes académiques.

______________

Christian Toulouse a dirigé une entreprise de distribution appelée Docks de France, créée par son grand-père en 1904 et développée par son père et ses oncles. Animé par des valeurs philanthropiques, il crée une association qui pendant près de quinze ans a remis des bourses permettant à des jeunes d’étudier et de voyager en Europe et dans le monde. En 1996, à une époque où un fort mouvement de concentration se dessinait dans le secteur professionnel, l’entreprise a été rachetée par un concurrent. Cette même année, avec ses frère et sœurs il décide de créer la fondation La Ferthé, abritée auprès de la Fondation de France. Cette fondation familiale agit dans les domaines culturel, scientifique, économique et social. Elle cherche notamment à inciter la création et à encourager la poursuite d’études. Depuis sa création, la fondation la Ferthé a soutenu près de 300 projets. En 2013, toujours dans le même esprit, avec son épouse et ses quatre enfants, il crée le fonds de dotation La Valinière sur le thème de l’enfance. Le fonds de dotation finance des actions d’intérêt général à caractère philanthropique, éducatif, scientifique, social, humanitaire, familial ou culturel dirigées vers l’enfance et la jeunesse en difficulté financière, psychologique ou autre, en France et dans le monde. Depuis l’origine La Valinière soutient ADIFLOR et partage ses valeurs.

______________

Maurice Zinovieff participe à l’installation de l’Université Paris IX-Dauphine dès 1969 et en devient Secrétaire général. Il fut ensuite nommé Administrateur de l’Institut d’urbanisme deParis, puis Chargé de mission au Cabinet du ministre des transports. De 1974 à 1996, Secrétaire général du Haut Comité de la langue française, du Commissariat général à la langue française, puis de la Délégation générale à la langue française, il fut ensuite nommé Chargé de mission auprès du Recteur de l’Académie de Paris. Secrétaire général de l’association francophone d’amitié et de liaison (AFAL), il en est aujourd’hui membre d’Honneur. Vice-Président d’ADIFLOR, Président d’honneur de l’association « le français en partage ». Administrateur du ComitéPECO (partenariat avec l’Europe Continentale). Directeur de la collection « intersections européennes » aux éditions PUBLISUD, Conseiller municipal à la Celle-sous-Montmirail (Aisne),Il est actuellement Président du Comité orthodoxe des amitiés françaises dans le monde.Auteur de nombreuses publications. Il est Officier de la légion d’Honneur, Officier de l’Ordre national du Mérite, Commandeur des Palmes académiques et Officier des Arts et Lettres.

Sylvain Lafrance est entré à la Société Radio-Canada en 1978 à titre de journaliste. À l’automne 2005, le Conseil d’administration de CBC/Radio-Canada le nomme vice-président principal pour l’ensemble des Services français de Radio-Canada et lui confie le mandat de procéder à l’intégration des services de radio, de télévision et d’Internet de Radio-CanadaC’est sous son leadership que sont nés au Canada plusieurs grands projets de l’ère numérique dont TOU.TV et Bande-à-part.Il quitte Radio-Canada en octobre 2011 et devient Professeur Associé à HEC Montréal. Il est également directeur de la revue « Gestion », revue trimestrielle des grandes tendances dans le monde du management.M. Lafrance est fellow du Forum des politiques publiques du Canada et il préside le C.A. du Conseil des arts et des lettres du Québec et celui de TV5 Numérique, filiale de TV5 Québec-Canada.Il est également membre de l’Ordre du Canada, Chevalier de l’Ordre de la Pléiade, décerné par l’Assemblée parlementaire de la Francophonie, Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres ainsi que Chevalier de la Légion d’honneur de la République française.

______________

Benjamin Boutin est président-fondateur de Francophonie sans frontières, directeur de France-Canada et conseiller du Secrétaire général de l'Assemblée parlementaire de la Francophonie. Il a travaillé à la Représentation permanente de la France auprès de l’Union européenne, au Ministère de la Défense, à l’Assemblée nationale de France et du Québec ainsi qu’à Radio-Canada. Chercheur associé à l’Institut Prospective et Sécurité en Europe, professeur invité au Centre d’études diplomatiques et internationales d’Haïti ainsi qu'à l’École des nouveaux métiers de la communication à Paris, il a publié une soixantaine d’articles scientifiques, d’information et d’opinion.Engagé tôt dans la sphère associative, il a été membre du bureau de la Conférence Olivaint, participant aux programmes d'échange du Comité d’action politique France-Québec et de l'Office franco-québécois pour la jeunesse. Il a également assuré la vice-présidence du Réseau des diplômés en administration internationale de l’École nationale d’administration publique puis de la Fédération France-Québec / francophonie.  Il est l'auteur de L'élan de la francophonie (2018) et co-auteur des ouvrages Les Lois de la Guerre (2016) et Les Secrets du Droit(2015). www.benjamin-boutin.fr

Erol Ok est Président par intérim de l’Institut français. Ancien élève de l’École Nationale d’Administration, il est diplômé de l’institut d’Études Politiques de Paris ainsi que de l’École des Hautes études commerciales. Il est aujourd’hui directeur du Musée National Picasso mais aussi directeur général délégué de l'Institut français. Il avait été précédemment directeur adjoint du cabinet de Fleur Pellerin, ministre de l’Économie numérique, de l’innovation et des PME (2012 - 2013). Il commence sa carrière en 2003 au sein de la Direction générale du Trésor, au poste de chargé des relations avec l’Amérique latine (Cône Sud). En poste depuis janvier 2020 à l’Institut Français, son but est d’alimenter le réseau culturel français à l’étranger, cela leur permettra de continuer de fonctionner au mieux suivant les situations locales. Erol Ok est à la tête d’un véritable projet de maintien d’une action culturelle de la France à l’étranger.